Chaud "à l'ancienne": (1/6): Conduction, convection et rayonnement

Un article du low-tech magazine partagé sur la plateforme SlowHeat avec l'autorisation de son auteur Kris De Decker. Traduit par: Benoît Bride


NDLR: Avec ses mots, Kris De Decker dépeint dans cet article tout l'intérêt énergétique d'un confort qui n'est plus basé sur la température de l'air mais sur un transfert direct de la chaleur de la source vers le corps, par contact ou rayonnement, sans l'intermédiaire de l'air.

La plupart des chauffages modernes sont basés en premier lieu sur le chauffage de l’air. Cela semble être un choix évident, mais il y a des alternatives bien plus profitables.


Source: Die Bauern und die Zeitung, a painting by Albert Anker, 1867.

De nos jours, nous assurons notre confort thermique en hiver en chauffant le volume d’air de nos pièces et de nos bâtiments. Autrefois, le concept de chauffage de nos aïeuls était plus localisé : ils chauffaient les personnes, et non les espaces.


Ils utilisaient des sources de chaleur radiatives qui réchauffaient seulement certaines parties d’une pièce, créant des microclimats de confort. Les gens luttaient contre les grandes différences de température en utilisant du mobilier isolé, tel que des chaises à hotte ou des écrans pliables, et en complément, ils employaient des sources de chaleur individuelles qui réchauffaient certaines parties de leur corps.


Il serait particulièrement pertinent de retrouver aujourd’hui cette ancienne façon de se chauffer, tout en utilisant ce que la technologie moderne a mis à notre disposition, c’est à dire des systèmes beaucoup plus pratiques, sûrs et efficaces.


Conduction, convection, radiation

La plupart des chauffages modernes sont basés en premier lieu sur le chauffage de l’air. Cela semble être un choix évident, mais il y a des alternatives bien plus profitables. Il y a trois types de transfert de chaleur[...]: la convection (le chauffage de l’air), la conduction (le chauffage par contact physique), et la radiation (le chauffage par rayonnement).


Les anciens modes de chauffage étaient basés sur la radiation et la conduction, qui sont plus économes en énergie que la convection. Alors que la convection implique la montée en température de chaque centimètre cube d’air d’une pièce pour que les