top of page

Avoir chaud quand on va au lit, dort et/ou sort du lit !

Dans cette phase nous allons tenter de vous donner les outils pour avoir chaud dans un maximum d'activités du quotidien, cette fois : aller au lit, dormir et sortir du lit !

Les caractéristiques de l'activité

  • L'activité dure assez longtemps (±8h/jour), 30% de nos journées;

  • On est couché, endormis et léthargique;

  • S'activer n'est pas possible;

  • Au coucher comme au lever on va d'une ambiance chaude à une plus froide;

  • Elle se fait seul ou à deux;

  • Elle se déroule généralement durant les heures les plus froides (la nuit)

  • C'est une des rares activités pour lesquelles on considère encore "normal" voir agréable de bien se couvrir, s'emmitoufler.

  • Elle se déroule sur un gros isolant (le matelas)

Les solutions non-énergétiques (hors acclimatation et vêtements qui sont des prérequis: CFR phase III):

  1. Partager le lit. (bon, ça ne se choisit pas toujours, surtout si iel ronfle ;-) )

  2. Aller au lit et en sortir en même temps (si on partage un lit).

  3. Rentrez dans le lit avec un vêtement "à température", que vous retirerez ensuite.

  4. Mettez un t-shirt et vos sous-vêtements à portée de main. Au réveil vous pourrez les rentrer sous les draps: 5 minutes plus tard ils seront préchauffés et prêts à porter. Cela vous aidera à affronter le froid de la chambre à la sortie du lit.

  5. Privilégiez une draperie dans une matière peu effusive (qui ne communique pas sa "froideur"). De la flanelle par exemple. La différence en rentrant dans le lit est flagrante.

  6. Optez pour une couette de saison. Dans nos contrées ce n'est pas dans la culture mais en Angleterre les couettes sont classées par classe isolante (TOG), même sur leur site IK*A (marque suédoise). Ces valeurs correspondent à des qualificatifs chez nous allant de "léger" à "très chaud" que vous retrouvez sur les couettes que vous achetez.

Le tableau ci-dessous indique quelle couette choisir en fonction de votre morphologie et de la température de la pièce. "Il n'y a donc pas de mauvaises températures de chambre, que des mauvaises couettes". À chaque saison sa couette !


Le réchauffage basse-énergie du corps

Si les mesures non-énergétiques ne sont pas possibles ou insuffisantes, vous pouvez utiliser ce type de mesures.

Dans le cadre des activités liées au sommeil, deux mesures sont particulièrement efficaces:


L'utilisation d'une bouillotte

Une bouillote qui contient deux litres d'eau à 90°C, contient ±160Wh.

En fonction du temps qu'elle met à se refroidir (qui dépend de son isolation: si vous la mettez dans une poche en polaire, elle se refroidira plus lentement) elle distillera cette énergie plus ou moins longtemps et plus ou moins fortement. Aussi, au départ elle aura beaucoup de puissance (parfois trop), et plus l'eau va se refroidir, moins elle sera efficace.

Puissance: Si elle se refroidit en 2h, ce sera 80W en moyenne (et probablement 150-200W au départ) La puissance est difficile à gérer.

Indication: La bouillotte est toute indiquée pour préchauffer le lit et les premiers moments du sommeil. On peut aussi y mettre le fond de la bouilloire si on s'est fait du thé auparavant ! Elle fonctionne bien quand on a froid à une zone précise du corps, typiquement les pieds. Mise sous un drap, ce dernier conservera la chaleur pour la diffuser un peu plus largement sur le corps en profitant des petits couloirs d'air le long du corps.

Contre-indication: trop chaude et sans pochette elle peut être brulante. Attention donc. On évite aussi de la combiner avec un surmatelas chauffant branché (eau + élec = pas bon) même si ces derniers sont lavables et fait pour, ne tentons pas le diable.

Avantage(s): Ne coute pas cher, pas d'éléments électriques sur soi. Permet de valoriser le surplus d'eau chauffé pour le dernier thé de la soirée.

Défaut(s): C'est une poche d'eau bouillante. Il faut bien vérifier qu'elle soit en bon état et que le bouchon soit correctement fermé. Même si cela réchauffe, on évitera de s'ébouillanter... On devra également éviter les appareils électriques à proximité qui pourraient ne pas apprécier une fuite d'eau. Elle a une certaine autonomie. Il faudra donc se lever pour la remplir si le besoin de chaleur se poursuit au-delà du préchauffage du lit et des premiers moments de la nuit. La puissance est difficile à gérer. La bouillotte est "petite" au milieu du lit, elle ne chauffe donc pas de façon homogène l'ensemble du lit mais uniquement une petite zone. Finalement, on a rarement une bouilloire à proximité de la chambre, il faudra donc la trimballer d'un côté à l'autre.

Couts: "Recharger" sa bouillotte coute environ 0,10€ dans une bouilloire avec la juste quantité d'eau (la bouilloire est plus efficace que le micro-onde ou les taques, même à induction). L'objet coute entre 10 et 30€.

Bon à savoir: En été elle est petite et se range facilement. On peut également mettre de l'eau froide pour se refroidir. Elle peut servir dans d'autres activités du quotidien: sur les genoux en télétravail, pour les soirées canapé... C'est l'objet portable par excellence. Pour dompter sa puissance, vous pouvez le mettre dans une pochette isolante au départ et la retirer quand elle sera moins chaude. Se faisant vous bénéficierez d'une puissance plus constante. Ceci fonctionne également avec les coussins en noyaux de cerises avec l'avantage qu'ils ne contiennent pas d'eau et peuvent avoir plein de formes différentes. Mais l'inconvénient est qu'ils se chauffent grâce au micro-onde dont le rendement (±50%) est moins bon que celui de la bouilloire (±80%).

Pour préchauffer une zone plus large du lit, vous pouvez également créer une petite "tente" avec vos draps afin qu'un tunnel d'air se forme et puisse diffuser la chaleur plus loin.


L'utilisation d'un sur-matelas chauffant

Puissance: ±60Watts (30W sur le niveau intermédiaire, généralement suffisant pendant la nuit)

Indication: Parfait pour préchauffer le lit 30 minutes avant. Cela peut également vous accompagner pendant le reste de la nuit s'il fait vraiment froid (la plupart des modèles sont pourvus d'un minuteur réglable ou par défaut). Ce dernier est clairement adapté aux nuits fraiches d'hiver. Sur la position "max" il va réchauffer très efficacement le corps "en profondeur". Parfait également si l'un est frileux, l'autre pas. Chacun pourra choisir ce qu'il fait de son côté du lit.

Contre-indication: /

Avantage(s): Cela se place sous le drap housse, c'est donc invisible. Ils existent en version 1 ou 2 personnes. Chacun peut donc adapter son utilisation à ses besoins. La chaleur est enveloppante, comme un bon bain. Les niveaux de températures sont généralement variables. C'est l'un des équipements avec le meilleur rapport confort fourni/énergie consommée. Contrairement à la bouillotte, on peut gérer la chaleur reçue et le rendement est de quasiment 100%.

Défaut(s): Il faut une prise à proximité. Sur les modèles bas de gamme on peut sentir légèrement les fils.

Couts: Un surmatelas chauffant électrique coute environ 50€. Pour une utilisation de 2 heures sur la journée, votre surmatelas chauffant consommera 120 Wh. Sur un mois on arrive à 3,6kWh soit 1,8€[à 0,50€ par kWh d'électricité]. À titre de comparaison, si vous allumez un petit radiateur de chambre 2h par jour, il vous en coutera 15-20€ sur le mois.[à 0,24€ par kWh de gaz]

Bon à savoir: Si l'idée de dormir sur un élément chauffant, malgré sa très faible puissance(celle d'une ampoule d'antan), vous dérange et que votre budget est un peu plus élevé (±250€), le même principe existe avec des surmatelas d'eau chauffant. Dans ce cas un micro-boiler déporté (sous le lit ou à coté) chauffe de l'eau qui circule ensuite dans le lit pour nous réchauffer.


Le réchauffage moyenne-énergie de la sortie de lit.

Si les mesures non-énergétiques et basse-énergie ne sont pas possibles ou insuffisantes, vous pouvez utiliser ce type de mesures.

Dans le cadre des activités liées au sommeil, avec une couette sur nous (qui empêche de profiter d'un radiant) ces solutions ne fonctionnent pas. Cependant, ces solutions pourront nous assister au réveil et ainsi nous aider à éviter le coup de chaud du matin.


Après le radio-réveil, le radiant-réveil !


L'idée avec le radiant-réveil c'est de l'enclencher (manuellement ou automatiquement [pour les geeks]) au réveil pour une durée de 10-15 minutes. Grâce à lui vous aurez non-seulement plus facile à sortir du lit mais il vous incitera à ne pas trainer au lit pour ne pas louper la courte fenêtre de temps pendant laquelle il est chaud. Plus d'excuse pour ne pas se lever.

>>Il peut être réalisé grâce à une prise programmable ou connectée. Pour les plus geek d'entre nous, il peut même automatiquement changer d'heure si vous changez l'heure du réveil et ne pas s'enclencher si la température dépasse un certain seuil. >> Pour les moins geek: une prise minuteur (qui enclenche le radiant pour X minutes) accessible bras tendu depuis votre lit fera largement l'affaire !

Pensez à mettre un rappel 5 minutes plus tard pour ne pas louper le moment où le radiant sera au top de sa température !


Puissance: ±600-1000Watts

Indication: Si la chambre est très froide et que le frisson de sortie du lit vous fait démarrer la journée du mauvais pied et/ou vous fait démarrer la chaudière pendant plusieurs heures pour les 30-60minutes que vous passez chez vous au matin avant de partir au boulot, alors cette solution sera indiquée. Indiquée également s'il existe dans la chambre un bon endroit pour le placer.

Contre-indication: Si c'est un "luxe" plus qu'un besoin. Dans ce cas on ne pousse pas à ce type de choix. Mais chacun mettra son curseur.

Avantage(s): Peut aider à se lever du bon pied (et à l'heure!).

Défaut(s): Ce ne sont pas des installations communes (chaque chambre devra avoir le sien) et la chaleur résiduelle dans la chambres après l'utilisation ne sera pas réellement mise à profit si on quitte le logement rapidement après. Il faut avoir un espace adapté pour le placer.

Couts: l'objet coute ±150-200€. 15 minutes de radiant 1000W consommeront 250Wh. Soit 0,12€ par jour ou encore 3,75€ par mois[à 0,50€ par kWh d'électricité]. À titre de comparaison, si vous allumez un petit radiateur de chambre 1h30 par jour au matin, il vous en coutera 11-15€ sur le mois.[à 0,24€ par kWh de gaz] en fonction des pertes de distribution.

Bon à savoir: Certains radiants mettent plus ou moins de temps à atteindre leur pleine puissance, renseignez-vous avant de l'acheter ! Si vous pouvez le mettre en commun dans un dressing commun vous réduirez encore vos consommations. Finalement, si vous comptez prendre une douche dans la foulée foncez directement au radiant de la salle de bain !



1 853 vues

Posts récents

Comentarios


bottom of page