J'inclus mes cohabitants

Sans plus attendre, nous vous suggérons de discuter très en amont avec les personnes qui partagent le logement. Si vous arrivez à les amener à suivre la feuille de route activement et en synchronisation avec l’initiateur de la démarche vous irez plus vite et plus loin.


Ce n’est qu’en rendant les cohabitants acteurs qu’ils pourront se mettre en condition d’explorer, expérimenter et se motiver à transformer leurs pratiques. Et nous avons besoins du reste du ménage pour mener à bien cette mutation de nos pratiques individuelles. Alors partagez avec eux ce qui vous à donner envie, motivé à engager cette transformation.


Dans le cas où un des cohabitants serait plus frileux, que ce soit physiologiquement ou face à la démarche, pas d’inquiétude, la démarche SlowHeat permet justement de découpler la chaleur que chacun reçoit de la température du logement. Cette personne pourra être chouchoutée et bénéficier des appoints de chaleur nécessaires pour que la température et la consommation puisse baisser tout en conservant son confort. SlowHeat trouve tout son sens dans les contextes où les besoins de chauffage divergent. Nous sommes différents : même la meilleure température possible ne peut contenter plus de 80% des occupants, il y aura toujours au moins 20% d’insatisfaits. Avec SlowHeat, dans la même pièce, chacun a la possibilité de régler précisément son apport de chaleur. Théoriquement nous pouvons ainsi contenter tout le monde.


Si il y a des enfants, il est également important de leur expliquer assez rapidement le chemin dans lequel vous vous engagez. Si vous en définissez le trajet ensemble, vous aurez plus de facilité pour aboutir à des résultats importants.


Alors faites embarquer vos cohabitants avec vous pour la suite !