L'acclimatation : passer en mode "hiver"

Dernière mise à jour : 3 oct.

Notre corps a des superpouvoirs.

Oui, sauf que depuis 50 ans le chauffage central, tiédasse sur les bords, les a quelque peu ramolli chez nous. Heureusement on peut réveiller ces pouvoirs !


À gauche sur l'image vous avez Bernard. Bernard passe ses journées dans à l'intérieur et dans 22°C: entre sa villa, sa voiture climatisée et le bureau.

À droite c'est Bianca. Bianca fait SlowHeat chez elle, ventile bien, fait ses trajets dehors à vélo et tente de convaincre son boss de réduire la température des bureaux.

Image de l’activité des graisses brunes avant et après acclimatation au froid. Source : van der Lans et al. (2013).


Ce que l'on observe en plus foncé dans la radio de Bernard et surtout de Bianca, ce n'est pas de la kryptonite (pour ceux qui ont la référence à superman), non, ce sont des graisses brunes. Derrière ce nom peu sexy, se cache en fait des usines à consommer des calories pour produire de la chaleur.

Grâce à elles, cet hiver, non seulement Bianca n'aura pas froid quand le boss de leur bureau aura décidé de baisser le chauffage à 18°C, mais en plus elle pourra manger quelques raclettes en plus pour donner du carburant à ses usines de chaleur, sans prendre de poids ;) Pour rentrer dans les détails sur les bienfaits pour la santé (c'est ici)


Chacun, en fonction de sa morphologie, de son âge et d'une liste infinie de paramètres d'état (historique thermique, ingestion récente de café, piments, stress, fatigue, cycles hormonaux, circadiens...) a des prédispositions différentes face au froid, et on insiste là dessus ainsi que sur l'importance de respecter cela. Par-ailleurs, travailler la chaleur au niveau individuel permet de mieux tenir compte de ces variations.


Mais, chacun a, dans un proportion également variable, la capacité à "s'entrainer au froid", comme un sport. Si vous courrez, rappelez vous votre premier 5km : HORRIBLE. Après plusieurs entrainements doux, quelques temps plus tard, courir est devenu un vrai plaisir et 5km n'est même plus un effort pour votre corps car il a pu s'équiper physiologiquement pour que ce ne soit qu'une formalité. Pour le froid c'est pareil. Et comme pour le sport certains auront plus facile et iront plus loin que d'autre, c'est normal.


Comment s'acclimater ?

En un mot: confrontez-vous régulièrement à un froid "doux", stimulez votre corps. Les études (notamment celle-ci) montrent qu'il n'y a pas besoin de sauter dans la glace pour d'endurcir. Même si il y a également des bénéfices qui semblent exister dans ce genre de pratique, la science fait son chemin (cliquez ici si cela vous intéresse)


Quelques heures par jour pendant 10 à 30 jours suffisent, allez y progressivement.

Plein de façons de faire:

  • Baisser par paliers la température pour avoir "légèrement froid". Après 2 semaines des premiers résultats sensibles se feront sentir. Vous pouvez par exemple baisser d'un degré chaque semaine pendant un mois puis revenir à une température intermédiaire.

  • Vous pouvez finir vos douche par de l'eau froide

  • Passer plus de temps dehors: boire le café du matin sur le balcon, vous mettre en terrasse même s'il fait frais, faire des balades à pied ou à vélo...

  • Se mettre au challenge de repousser le lancement du chauffage à une certaine date.

  • Faire une semaine à 15°C avant éventuellement de remonter progressivement à une température plus haute.

  • Faire une fois par semaine 48h sans chauffage...