Sortir la tête du guidon.

Une fois n'est pas coutume, dans l'émission "QR l'actu" du ce 18 janvier, il a été question d'énergie (et, enfin, plus du covid).


Après 9 minutes d'éclaircissements pertinents (l'émission vaut la peine d'être écoutée) par les deux intervenants face aux questions des téléspectateurs sur l'intérêt de l'une ou l'autre mesure "sparadrap"(sic) (baisse de la TVA, chèque de 200€, baisse des coups de distribution...)... l'économiste Étienne de Callataÿ prend le temps de recontextualiser le débat et rappeler qu'on est pas face à un évènement ponctuel mais face a une tendance de fond qui va encore se renforcer.

Émission en entier: https://www.rtbf.be/auvio/detail_qr-l-actu?id=2854624


Dommage que la retranscription ne relaie pas cette phrase https://www.rtbf.be/article/diminuer-la-tva-sur-lenergie-nest-pas-une-mesure-en-faveur-des-consommateurs-mais-bien-une-mesure-en-faveur-des-employeurs-selon-etienne-de-callatay-professeur-deconomie-a-lunamur-10917420


Car au final, si un chèque de 200€ ou une réduction de 15% via la TVA peut arrondir superficiellement la situation de cet hiver, la vraie information "choc" de cette émission c'est que 20% des Belges sont en situation de précarité énergétique et que l'énergie sera plus chère ET plus RARE demain. Il faudra revoir et changer nos comportements.


Par ailleurs quand Mr de Callataÿ dit "stimuler" dans ce genre de situation c'est un mot positif pour dire "forcer" >>>> un peu comme s'il disait que l'absence de frein vous "stimule" à sauter de votre vélo en plein descente...


Personne n'a relevé, réagit ou questionné cette information malgré la l'ampleur de l'impact et la gravité qu'elle suggère.

Est-on dans une forme de déni ? Est-on seulement prêt à l'entendre ou est-il plus confortable de rester dans la tête dans le guidon ?

Saluons toutefois la tentative de faire exister cette réalité.