top of page

Les vannes thermostatiques

Pour bien comprendre cette fiche, nous conseillons d'avoir déjà lu celle sur le thermostat et les chaudières.

Maintenant que vous savez pourquoi et comment faire circuler de l'eau chaude dans vos radiateurs, voyons comment réguler tout cela un peu plus finement...

Pourquoi régler les choses radiateur par radiateur?

Le thermostat ne se situant que dans une seule pièce, on ne peut contrôler correctement la température dans les autres pièces.


Que se passe-t-il si la pièce qui comprend le thermostat met du temps à chauffer et que pendant tout ce temps la chaudière fait circuler de l'eau chaude dans tout le circuit?


Dans ce cas, un radiateur ouvert situé dans une petite pièce vite chaude va potentiellement la surchauffer sans que vous ne vous en aperceviez ==> un bon gâchis d'énergie !

Certains pièces où vous n'êtes pas seraient également chauffées si aucune vanne ne ferme les radiateurs.


C'est à ce moment là qu'intervient la vanne thermostatique !

Si beaucoup pensent encore qu'il s'agit d'un simple robinet, on est pas loin mais c'est un peu plus "malin" que cela.


En effet, une vanne thermostatique, comme son nom l'indique peut se fermer et s'ouvrir en fonction de la température, sans avoir à la manipuler.


Pour se faire:

  • Elle possède un mécanisme interne capable de se dilater en fonction de la température de la pièce. Arrivé à un certain niveau de dilatation, la vanne est obstruée, complètement fermée, l'eau chaude ne traverse plus le radiateur et il commence à refroidir. Quand la pièce se rafraichi, le mécanisme va faire le chemin inverse, se contracter et commencer à libérer le passage d'eau chaude dans le radiateur.

  • Ce bijou de technologie (bon on exagère un peu...) permet également de choisir à quel niveau de température ce phénomène doit se produire. En effet, vous l'aurez remarqué, une vanne se règle la plupart du temps sur plusieurs positions (OFF, hors-gel, 1, 2, 3, 4, 5).

À quoi correspondent approximativement ces positions?

  • OFF : la vanne est fermée, le radiateur ne chauffe pas, peu importe la température. (cette option n'est pas toujours présente)

  • hors gel (symbolisé par un flocon, en général): la vanne ne s'ouvre que s'il fait moins de 6°C et se ferme au delà.

  • 1: 15°C

  • 2: 17°C

  • 3: 20°C

  • 4: 22°C

  • 5: max., robinet ouvert peu importe la température

Source: energuide.be


Comment les utiliser?

Déjà, utilisez-les ! Si vous ne les utilisez pas, le système peut se gripper en position fermée. Pensez à "jouer" avec de temps en temps.


Retenez également que tout ce qui peut ne pas être chauffé permettra des économies. Hésiter à faire du chauffage intermittent et pièce par pièce car on craint que la relance puisse consommer plus est un mythe (aller voir la fiche sur les mythes autour du chauffage pour en savoir plus, on vous explique tout ça , arguments scientifiques à l'appui).


Ainsi, laisser une vanne sur 2 dans sa chambre et sur 4 dans la salle de bain pendant une journée de télétravail fait que la chambre sera maintenue en température à 17°C et la salle de bain à 22°C pour rien, ce qu'on évitera.


Pour réduire sa consommation on ouvre uniquement les vannes qui sont situées dans une pièce qu'on s'apprête à occuper pour un certain temps. Si on quitte la pièce pour ne plus y revenir, on met la vanne sur "hors-gel". On peut toujours aller ouvrir une vanne dans une pièce en prévision de son occupation, de cette façon elle ne sera pas glaciale à notre arrivée (une chambre par exemple).


Et donc, grâce aux vannes on laisse tomber le thermostat?

Évidemment non, rappelez-vous de la fiche sur la chaudière et le thermostat, si le thermostat est réglé sur 16°C et qu'il fait 17°C dans la pièce où il se trouve, vous aurez beau tourner la vanne de votre bureau ou de votre chambre dans tous les sens, vous resterez désespérément dans le froid, aucune chaleur n'y parviendra, la chaudière n'ayant pas reçu l'ordre (du thermostat) de s'allumer. Pour chauffer votre salle de bain sans chauffer la pièce qui comprend le thermostat comment faire?


Pour résoudre ce problème, on vous propose deux solutions:

  • La première consiste à fermer les vannes de la pièce du thermostat puis à monter la consigne du thermostat sur une valeur plus élevée que la température de la pièce. Le thermostat va ainsi donner l'ordre à la chaudière de se mettre en route pour atteindre cette température. Comme les radiateurs de cette pièce sont fermés, le thermostat pas son but et communiquera à la chaudière de rester active. Vous pouvez ainsi ouvrir l'un ou l'autre radiateur ailleurs, où c'est nécessaire, de l'eau chaude sera disponible.

  • L'utilisation de certaines vannes "connectées" permet de remplacer le thermostat général. Ces vannes permettent de déclencher la chaudière à distance afin que lorsque l'une d'elle est actionnée, cela soit suivi d'un effet sans avoir à "tromper le système" comme dans la première solution.

Si la pièce que vous voulez chauffer est celle qui comprend le thermostat, vous pouvez ouvrir les vannes sur 5, le thermostat s'occupera de réguler l'apport de chaleur en activant/coupant la chaudière (et donc tout le système). Ce sera plus efficace qu'avec les vannes. Vous avez compris pourquoi?

Allez, on vous explique: le risque avec les vannes (qui sont peu précises) étant qu'elle ferme le radiateur avant d'avoir atteint la consigne du thermostat. Le thermostat pense alors qu'il faut continuer à faire tourner la chaudière pour atteindre le demi degré qu'il manque. De l'eau chaude va donc continuer à circuler à haute température dans les tuyaux du logement (mais pas dans le radiateur de la pièce), ce qui engendre des pertes d'énergie et de chaleur inutiles si aucun radiateur n'est ouvert.


Dernier conseil et pas des moindre: il existe des thermostat portatifs, que vous pouvez emporter d'une pièce à l'autre. Grâce lui tout est plus simple, vous ouvrez à fond les vannes de la pièce où vous êtes et le thermostat que vous emportez dans cette pièce régulera le système précisément et efficacement. Ces systèmes sont faciles à installer en lieu et place de votre thermostat actuel (même en tant que locataire cette opération est facilement réalisable, et vous pourrez remettre le thermostat d'origine en quittant les lieux). Le cout d'un thermostat de ce genre varie selon les marques et les fonctions entre 50 et 150€ en 2022.


Si vous ne disposez pas de vannes thermostatiques chez vous, vous passez à coté de grandes économies. Nous vous conseillons sérieusement d'envisager leur placement. Si vous êtes locataire ou copropriétaire au sein d'un immeuble équipé d'un système de chauffage sans vannes, mettez ce point en haut de la liste des choses urgentes à discuter avec votre propriétaire/vos copropriétaires. Tout le monde a à y gagner. Le cout d'une vanne thermostatique est d'environ 30€ auquel il faut éventuellement ajouter la main d'œuvre. L'installation est quasiment toujours possible.


En résumé: le thermostat active ou non la chaudière (et donc la disponibilité de l'eau chaude au pied des radiateurs) en fonction d'un consigne de température qu'il doit atteindre.

Quand le système fonctionne, les vannes sont là pour activer ou non un radiateur précis en fonction du niveau de chaleur demandé sur la vanne. Il s'agit donc d'un élément à manipuler régulièrement pour éviter de chauffer là où l'on ne se trouve pas. Dans la phase III nous passerons à la pratique, rien de tel pour comprendre et retenir.




2 532 vues

Posts récents

Comentarii


bottom of page